tl_files/images/Logo_Minergie/minergie-a.png

De la maison à faible énergie à la maison « Nearly Zero Energy »

Avec son nouveau standard, l’Association Minergie prend de l’avance par rapport à un développement qui s’est accéléré avec la directive 2010/31 de l’Union européenne. Par ce décret l’UE impose aux Etats membres d’introduire d’ici 2020 des prescriptions en vue d’une consommation d’énergie „proche de zéro “ pour les nouveaux bâtiments. Dans 10 ans, les nouveaux bâtiments de l’UE devront s’intituler „Nearly Zero Energy Buildings“, NZEB. Avec le standard A, Minergie fait un pas de plus, car une des exigences consiste à couvrir les besoins d’énergie restants par des énergies renouvelables exclusivement. Pourtant, ce genre de concept n’est pas tout-à-fait nouveau dans le monde de la construction en Suisse. En effet, notre pays dispose depuis de nombreuses années déjà de plusieurs maisons « Nearly Zero Energy. » Enfin, au final, bon nombre de maisons privées en Suisse n’utilisent pas d’énergie pour le chauffage, le renouvellement de l’air et le chauffage de l’eau. Les connaissances relatives à la planification et à la construction de maisons Zéro Energie existent donc déjà. Avec la standardisation, l’Association Minergie propose une définition claire et une évaluation systématique de ce mode de construction respectueux de l’environnement.

Couvrir les besoins au moyen d’énergies renouvelables

L’indice Minergie thermique : zéro ou moins que zéro (voir tableau) constitue l’axe central de la maison Minergie-A. Des apports énergétiques en provenance de la biomasse, comme par exemple la chaleur issue du bois, sont autorisés, pour autant que l’agent énergétique soit relié hydrauliquement à la technique du bâtiment. Concrètement, il est envisageable de combiner des capteurs solaires avec un chauffage à bois, s’ils alimentent un accumulateur commun. Dans ce genre de concept, les capteurs solaires thermiques doivent couvrir au moins la moitié des besoins de chaleur. A l’avenir, on utilisera plus fréquemment des pompes à chaleur dont les besoins en électricité sont entièrement couverts par des énergies renouvelables. Le bilan énergétique égal à zéro dans l’exploitation est donc obligatoire. Les panneaux solaires photovoltaïques se prêtent parfaitement à cette fonction.

Isolation cohérente

Comme mentionné ci-dessus, l’indice Minergie thermique constitue le critère principal du standard Minergie-A, contrairement au standard Minergie-P qui applique quant à lui des exigences pointues pour les besoins d’énergie de chauffage. L’expérience a montré à maintes reprises que cette exigence primaire représente un véritable défi pour les architectes et les constructeurs de maisons Minergie-P. L’enveloppe du bâtiment, selon le standard A, doit répondre au moins aux exigences du standard de base, soit 90% de la valeur limite de la norme SIA 380/1. Minergie couvre ainsi tout l’éventail des possibilités entre les prescriptions légales pour les besoins de chauffage d’une part, et le bilan énergétique zéro d’autre part. La critique qui prétend que les standards Minergie n’englobent que la qualité de la façade, se trouve ainsi réduite à néant.       

Procédés uniformes

Minergie-A se réfère à la définition, au mode de calcul et à la méthode de justification de Minergie-P. Cette compatibilité réunit deux objectifs essentiels de l’Association Minergie. Premièrement : il est possible de combiner les standards. Une maison P peut parfaitement atteindre le standard de qualité A au moyen d’installations solaires supplémentaires. De plus, les deux standards – A et P – s’enrichissent d’un complément en matière de santé et d’écologie avec le label „Eco“. Deuxièmement, le standard de base et les standards A, P et Eco s’alignent dans un procédé unitaire. Une simplification de l’évaluation et de la certification en découle, qui facilite pour les concepteurs le travail d’optimisation du système global et de ses éléments ou systèmes particuliers.  

Optimisation de la technique du bâtiment

Dans le standard Minergie-A, l’évaluation de la technique du bâtiment constitue le point central; celle-ci doit être optimisée avec soin et fait partie d’un concept global. Des bâtiments techniquement surdimensionnés ne sont toutefois pas à craindre. En effet, l’exigence primaire de Minergie-A impose une limite stricte, qui assure le respect du confort et de faibles besoins de chaleur. Par ailleurs, la qualité de l’enveloppe du bâtiment et la dimension de l’installation solaire dépendent directement l’une de l’autre dans le concept A. On en constate  tout particulièrement l’effet dans les solutions solaires thermiques. Au moins la moitié de la production de chaleur doit provenir des capteurs; la biomasse peut couvrir les besoins restants – au maximum 15 kWh/m2a. Les calculs de L’Agence Bâtiment Minergie montrent que, pour une maison familiale équipée d’une enveloppe de standard Minergie-P et d’un chauffage à bois (50%), une surface de capteurs solaires correspondant à 10 - 30% de la surface de référence énergétique (SRE) est nécessaire pour atteindre le standard A. Dans un endroit ensoleillé, la surface de capteurs devrait ainsi avoisiner les 15 m2, dans une région à brouillard elle devrait dépasser les 40 m2 (SRE : 150 m2). De grandes surfaces de capteurs impliquent bien entendu d’importants volumes de stockage, avec des besoins de place en rapport. Cette situation met les concepteurs devant la question de savoir s’il n’est pas plus avantageux de diminuer les besoins par une meilleure isolation que d’augmenter la production de chaleur par d’importantes surfaces de capteurs.

Optimisation – un objectif de MINERGIE

Les planificateurs de bâtiments Minergie-A se trouvent devant une tâche similaire avec les pompes à chaleur et les installations photovoltaïques. Par une évaluation soigneuse entre diminution des besoins et augmentation de la production, l’architecte et le planificateur en technique du bâtiment cherchent la meilleure solution pour un objet donné – une tâche quotidienne dans les bureaux de planification. Il est d’ores et déjà prévisible que Minergie-A apportera une contribution appréciable à l’optimisation des maisons NZEB et Zéro Energie.

Meilleurs appareils, meilleur éclairage

Le recours à des appareils et à un éclairage énergétiquement efficients fait partie intégrante de la maison Minergie-A. Le nouveau standard formule les exigences en conséquence : excellence dans les appareils ménagers et de bureau ainsi que dans les luminaires. L’offre en produits adéquats est vaste, par exemple pour les appareils électroménagers de classe A, A+ ou A++, ou pour les luminaires Minergie. Les plateformes Internet www.topten.ch et www.toplicht.ch présentent les meilleurs produits. 

Energie grise

Avec des besoins énergétiques en diminution pour l’exploitation du bâtiment, la part de l’énergie grise augmente dans le bilan général. (En chiffres absolus, cette relation ne s’impose pas, car l’énergie grise et l’énergie d’exploitation concordent en général dans les bâtiments compacts). Dans une maison à faible consommation d’énergie les besoins pour la fabrication du bâtiment sont à peu près identiques aux besoins pour le chauffage, la préparation de l’eau chaude sanitaire et le renouvellement de l’air. Dans ce contexte, il est logique que le standard MINERGIE-A® retienne l’énergie de fabrication. La limite de 50 kWh/m2a implique une optimisation dans la conception et la matérialisation du bâtiment.   


MINERGIE-A en comparaison

Différence

Matrix

Minergie-A: Le recours à la biomasse est autorisé, pour autant que la chaleur provienne d’un système relié hydrauliquement et qu’au moins 50% des besoins de chaleur soient couverts par une installation solaire thermique. Qh : besoins de chaleur de chauffage (valeur de l‘objet) ; Qh,li : valeur limite pour les besoins de chaleur de chauffage selon la norme SIA 380/1 ;
Facteurs de pondération : bois 0,7 ; électricité 2,0

tl_files/images/icon_pdf.gifTélécharger l'image (290 kb)

Le justificatif

La justification de conformité au standard Minergie-A doit s'effectuer avec la version actuelle du formulaire de justificatif Minergie-A(Excel). Suivant la catégorie de bâtiments et les exigences supplémentaires, les justificatifs correspondants doivent être présentés.

Le chemin menant à la certification MINERGIE-A

Demande
Les planificateurs (architectes et ingénieurs) déposent leur demande dans les offices de certification Minergie-A . La demande comprend la note de calcul conforme à la norme SIA 380/1 «L'énergie thermique dans le bâtiment» ainsi que le justificatif Minergie-A. Les documents nécessaires pour la certification sont déjà disponibles en raison de la procédure de demande du permis de construire. Ce sont les suivants:
  • plan de situation, plans du bâtiment (plan d'ensemble, façades et coupes présentant les différents niveaux du bâtiment),
  • plans de détail, fiches techniques (installation d'aération, chauffage, préparation de l'eau chaude, fenêtres, schémas des installations techniques),
  • notes de calcul précises de la valeur U, ponts thermiques, surfaces de fenêtres, énergie auxiliaire
  • notes de calcul précises de l'énergie grise
  • déclaration des appareils électroménagers
  • Certificats d'homologations; rapport de contrôle d'étanchéité à l'air (s'il a déjà été rédigé). Dans certains cantons, le justificatif Minergie-A remplace le justificatif énergétique cantonal. (liste de contrôle)
   
Certification provisoire
L'office de certification Minergie-A examine le dossier (contrôle d'entrée, contrôle de détail, vérification par des ingénieurs en physique du bâtiment) et donne – si l'ensemble des exigences et respecté – l'engagement de certification (certificat provisoire). Ensuite, le bâtiment ou le projet peuvent être désignés comme objet Minergie-A, le cas échéant dans une optique publicitaire.
   
Confirmation d'achèvement des travaux
Les demandeurs informent l'office de certification Minergie-A de la fin des travaux – neuf ou rénovation – ainsi que de leur réalisation conforme au plan. Ce sont donc les professionnels qui en endossent la responsabilité. Le test BlowerDoor est effectué, et un rapport rédigé.
   
Certification définitive
L'office de certification Minergie-A remet le label. Un certificat définitif avec numéro de label garantit un bâtiment Minergie-A. Des échantillons pris au hasard sur les bâtiments terminés, ou éventuellement pendant le chantier, permettent de vérifier la qualité. C'est ainsi que Minergie-A propose un système d'assurance qualité extrêmement efficace.

Emoluments

Emoluments ordinaires pour l'utilisation de la marque Minergie / Minergie-Eco / Minergie-P / Minergie-P-Eco/ Minergie-A / Minergie-A-Eco: la demande de label est payante. Les émoluments parviennent à échéance avec l’octroi du certificat provisoire. Des informations plus détaillées se trouvent dans les règlements. 

 

  Utilisation unique SRE: Utilisation multiple SRE:
Certificat

Catégorie
de bâtiment

≤ 500m2

> 500 m2

≤ 2000 m2

> 2000 m2

≤ 5000 m2

> 5000 m2 ≤ 2000 m2 > 2000 m2

Minergie 

I et II Fr. 900.- Fr. 1'300.- Fr. 2'900.- Fr. 8'500.- Fr. 2'900.- Fr. 8'500.-
de III à XII Fr. 1’100.- Fr. 1'600.- Fr. 3'500.- Fr. 10'000.- Fr. 3'500.- Fr. 10'000.-

Minergie-P

I et II Fr. 2'300.- Fr. 2'500.- Fr. 4'800.-

dès Fr. 8'500.-

Fr. 3'500.-

dès Fr. 8'500.-

de III à XI Fr. 2’500.- Fr. 2'700.- Fr. 5'400.- dès Fr. 10'000.- Fr. 3'900.- dès Fr. 10'000.-

Minergie-A

I et II  Fr. 2'900.- Fr. 2'900.- Fr. 5'200.- dès Fr. 9'000.-  

 

Minergie-A

III et IV  sur demande sur demande sur demande sur demande  

 

Complément
Minergie-Eco
I et II Fr. 2'300.-* Fr. 6'000.-* Fr. 9'100.-* dès Fr. 9'100.-* Fr. 9'100.-* dès Fr. 9'100.-*
de III à XI Fr. 6'000.-* Fr. 6'000.-* Fr. 9'100.-* dès Fr. 9'100.-* Fr. 9'100.-* dès Fr. 9'100.-*

 

 

* Hors coûts pour la mesure de qualité d'air par collecteurs passifs. Celle-ci est comptée séparament env. Fr. 400.-.

Emoluments hors TVA et hors coûts pour la mesure de l'étanchéité à l'air.

Catégorie I et II: habitat (individuel et collectif)
Catégorie de III à XI: bâtiments non résidentiels (administration, écoles, commerce,...)
Catégorie XII: piscines couvertes (ne peuvent pas être certifiés Minergie-P et Minergie-A)
Les émoluments pour les bâtiments d'utilisation mixte, p. ex. habitat et administration, sont les mêmes que ceux pour les catégories III à XII.
Maisons jumelées: Fr. 800.- (Minergie), Fr. 1'750.- (Minergie-P)
Utilisation multiple sans vérification: Fr. 500.- (Minergie), Fr. 500.- (Minergie-P), Fr. 500.- (Minergie-Eco)

 

Emoluments (115 Kb) 04.01.2012

 

 

Utilisation unique:
Un bâtiment construit une seule fois reçoit le label Minergie pour utilisation unique.

Utilisation multiple:
Plusieurs répliques d’un bâtiment (par ex. une maison type ou –système ou un bâtiment unique répliqué plusieurs fois dans un lotissement) reçoivent le label pour utilisation multiple. La définition d’une maison type ou -système et l’application de l’utilisation multiple sont détaillées dans l’Aide à l’utilisation.