6 questions sur la ventilation des habitations

Le Prof. Heinrich Huber (HES de Lucerne) est le spécialiste du domaine

Prof. Heinrich Huber, HES de Lucerne

Il faut aussi tenir compte de la qualité de l'air intérieur, de l'isolation acoustique, du risque de dommages à cause de l'humidité et du confort en général.

Prof. Heinrich Huber, HES de Lucerne

Une aération manuelle par les fenêtres assure une bonne qualité de l'air intérieur et est optimale en termes d'énergie : ce serait un travail à temps partiel !

Prof. Heinrich Huber, HES de Lucerne

La ventilation automatique moderne apporte une aération optimale et économise l'énergie de chauffage grâce à la récupération de chaleur.

Prof. Heinrich Huber, HES de Lucerne

6 questions sur la ventilation des habitations  

1. M. Huber, une maison a-t-elle besoin d'une ventilation automatique - et si oui, pourquoi ? On peut tout aussi bien ouvrir les fenêtres ! 

Une aération manuelle par les fenêtres assure une bonne qualité de l'air intérieur toute la journée sur toute l'année et est optimale en termes d'énergie : ce serait un travail à temps partiel qui nécessite une présence 24 heures/24 ! Il faudrait se réveiller plusieurs fois par nuit pour faire correctement cette aération. Comme le montre la pratique, même les personnes qui restent à la maison toute la journée peuvent difficilement se permettre cela. En plus d'une mauvaise qualité de l'air intérieur, une aération insuffisante entraîne des dommages à cause de l'humidité, même dans les nouveaux bâtiments. L'autre solution possible, les fenêtres en imposte, nécessite un besoin d'énergie de chauffage inutilement élevé et crée un air ambiant trop sec. Selon l'endroit, le bruit extérieur est également une nuisance et il peut y avoir des courants d'air.

La ventilation automatique moderne apporte une aération optimale et économise l'énergie de chauffage grâce à la récupération de chaleur.

Il existe des analogies avec d'autres appareils ménagers : Le lave-vaisselle est non seulement plus pratique, mais aussi plus économe en énergie et en eau que de laver la vaisselle à la main. Le chauffage par pompe à chaleur apporte automatiquement de la chaleur dans l'appartement et il est plus pratique, économique en énergie et respectueux de l'environnement, plus qu’il n'a jamais été possible avec le poêle de salon de grand-mère.

Concernant les fenêtres : dans les appartements, chaque pièce à vivre doit avoir des fenêtres qui peuvent être ouvertes manuellement conformément aux normes suisses. Cela vaut également pour les bâtiments Minergie. On peut et doit pouvoir ouvrir les fenêtres à tout moment en cas de besoin. C'est également le cas lors de taux d'occupation exceptionnellement élevés, par ex. lors d’une fête de famille ou pour se rafraîchir la nuit, ce qui est même recommandé. L’aération par les fenêtres est un moyen très efficace et intensif.

2. Quels systèmes de ventilation pouvez-vous recommander ? Existe-t-il des caractéristiques différentes selon l'endroit ?

Le roi en la matière est toujours la ventilation de confort : les chambres reçoivent de l’air frais et l'air vicié est évacué dans la salle de bain, la douche et les toilettes. La récupération de chaleur réduit les pertes de chaleur de ventilation d'environ 80%. La consommation d'électricité est environ 7 à 10 fois inférieure à l'énergie thermique économisée. En plus de la chaleur, l'humidité peut également être récupérée sur demande. Cela prévient une humidité de l'air intérieur trop basse en hiver, respectivement réduit la consommation d'énergie pour l'humidification de l'air.

Pour les rénovations, la ventilation de confort est parfois très difficile à mettre en œuvre à cause de son coût élevé. Dans ces cas, l’aération par un système simple flux (en abrégé ALD) ou des unités de ventilation par pièce (petites unités avec alimentation et évacuation d'air pour chaque pièce) sont envisageables.

Cependant, des solutions intéressantes avec une ventilation de confort existent aujourd’hui pour la rénovation. Dans le cas d'une ventilation en cascade, l'air frais n'est fourni qu'à un endroit de l'appartement (par exemple dans le couloir). La distribution dans les chambres se fait sans installation, par les portes ouvertes. Lorsque les portes sont fermées, des soupapes de trop-plein dites actives peuvent être utilisées, qui assurent l'échange d'air entre la pièce et le couloir.

Pour les rénovations, depuis début 2019, Minergie accepte la ventilation en cascade sans débordement actif. D'une part, cela permet des solutions simples et peu coûteuses, mais d'autre part cela compromet la qualité de l'air. Car si, par exemple, la chambre à coucher est fermée la nuit, alors elle est déconnectée de la ventilation en cascade.

4. La ventilation est-elle économique ? Peut-on évaluer les services rendus en francs et les comparer aux coûts ?  

Si seule l'énergie de chauffage économisée est prise en compte, malheureusement non. Quiconque opte pour une ventilation de confort ou un autre système de ventilation mécanique doit être conscient que la moitié environ de l'investissement doit être justifié par plus de confort (bonne qualité de l'air intérieur, ventilation plus confortable) et des plus-values (protection contre le bruit, moins de dégâts d'humidité). Ici aussi, l'analogie avec le lave-vaisselle et le chauffage peut être utilisée. La suppression de ces appareils permet d'économiser sur les coûts de construction, mais personne ne parlerait aujourd'hui d'une solution plus économique.  

5. À quoi, en tant que constructeur ou planificateur, accorderiez-vous une attention particulière lors de la ventilation ? 

Du côté des maîtres d'ouvrage, y compris des professionnels, il manque un certain niveau d'expertise en matière de ventilation. Il peut être comblé par la lecture d’informations librement accessibles, par ex. la brochure Minergie « air intérieur sain ». Cela dit, je rechercherai ensuite des références. Essentiellement, il ne s’agit pas de comparer les services de différents fabricants, installateurs et planificateurs, mais plutôt d'obtenir des évaluations authentiques de propriétaires d'immeubles et, si possible, de résidents sur des concepts différents. Cette préparation, en collaboration avec l'architecte et le planificateur spécialisé, vous permet ensuite d’avoir vos propres exigences pour la ventilation de votre maison. Pour les maîtres d'ouvrage professionnels, je pense que les employés doivent suivre une formation en ventilation. De plus, un maître d’ouvrage doit s'assurer que le concept de ventilation est pris en compte dès la première phase de planification.

Je recommande aux planificateurs de proposer à leurs clients des systèmes de ventilation domestique simples et correctement dimensionnés (sans surdimensionnement). Étant donné que cette stratégie peut malheureusement faire grimper les honoraires, les propriétaires d'immeubles doivent accepter des honoraires en rapport avec les services professionnels du planificateur et ne pas que considérer le coût des installations.

Je trouve essentiel que le client et le planificateur exigent une mise en service avec un rapport sur les performances atteintes (par exemple, les débits d'air mesurés).  

6. Si vous aviez un souhait : que devrait mieux faire Minergie ?  

La caractéristique essentielle et aussi souvent remise en question des bâtiments Minergie est la ventilation. Minergie doit démontrer un haut niveau de compétence vis-à-vis des clients, des planificateurs, de l'industrie et des autorités. C'est pourquoi je souhaite que Minergie maintienne son expertise en ventilation à tous les niveaux, c'est-à-dire de la direction jusqu’au certificateur et l'élargisse si nécessaire par des formations continues.