Minergie : un grand classique

Depuis son lancement en 1998, près de 53 000 édifices ont été certifiés avec ce label pour des constructions qui allient confort et efficacité énergétique. Le label mise sur une bonne isolation de l’enveloppe du bâtiment, un approvisionnement énergétique hautement efficace basé sur les sources d’énergies renouvelables et un renouvellement automatique de l’air.

La maison Minergie

(exemple nouvelle construction, habitation)

Qualité et efficacité

La qualité énergétique du bâtiment est représentée au travers de l’indice Minergie. Cet indice témoigne du volume d’énergie finale nécessaire à l’approvisionnement en énergie d’un bâtiment. Pour les nouveaux bâtiments résidentiels, l’indice Minergie s’élève à 55 kWh/m2 et par an (énergie finale pondérée). Pour le calculer, il faut prendre en compte la qualité de l’enveloppe du bâtiment, les installations techniques, les appareils et l’éclairage, l’approvisionnement énergétique basé sur les sources d’énergies renouvelables ainsi que l’autoproduction d’électricité, à condition qu’il existe également un renouvellement automatique de l’air. L’indice Minergie est plus strict que les exigences légales en ce qui concerne les besoins de chaleur et pose de nouveaux jalons dans le domaine des besoins en électricité. Tous les bâtiments Minergie ne peuvent plus utiliser de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles. Ces dernières sont toutefois admises pour couvrir les pics de charge ou dans le cas d’installation de couplage chaleur-force.

A l’avenir, tous les bâtiments Minergie devront être des producteurs d’énergie en plus d’être consommateurs. Concernant l’électricité autoproduite à partir d’énergie photovoltaïque, la propre consommation peut être imputée en intégralité à l’indice Minergie, tandis que le courant injecté dans le réseau ne l’est que partiellement. 

Un simple concept d’étanchéité à l’air suffit pour garantir le respect des exigences en termes d’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment. La mise en place d’objectifs simples de monitoring pour les grands bâtiments dont la SRE est supérieure à 2000 m2 permet d’optimiser l’exploitation des installations techniques du bâtiment.

Le label Minergie peut être combiné en toute liberté avec les produits complémentaires ECO, SQM Construction, SQM Exploitation et PERFORMANCE  et même avec le Standard de construction durable Suisse (SNBS) qui prend en compte les aspects socio-économiques.

Pour plus d’informations sur le label Minergie, consultez la rubrique Certifier.