Modèle de rénovation 1 Habitat individuel

Année de construction: 1964 / année de rénovation: 2019

C'est un sentiment merveilleux de vivre dans un bâtiment qui fonctionne en grande partie grâce à l'énergie solaire [...]

Edouard und Philippe Monaco, dipl. Arch. ETH/HTL, organisateur et maître d’ouvrage

Le renouvellement d'air permanent permet d'obtenir un climat ambiant très agréable et les problèmes de condensation sont inexistants.

Edouard und Philippe Monaco, dipl. Arch. ETH/HTL, organisateur et maître d’ouvrage

Le projet en bref

L'ancienne bergerie du XIXe siècle a été transformée en maison de vacances en 1964. Mal isolé, humide, ce chalet a peu à peu été infesté par des capricornes des maisons et a dû être entièrement rénové quarante ans plus tard.

L’acoustique – dont les désagréables bruits de pas et de vent – a également été améliorée. Le grenier a été agrandi pour créer un espace de vie exploitable. A cette fin, le toit a été surélevé d'environ 2,1 m. La façade sud-est, avec la vue magnifique sur le Gastlosen, a été généreusement vitrée. Cela contribue à l'utilisation passive de l'énergie solaire en hiver. Des capteurs, sous vide dans des tubes, ont en outre été installés sur les garde-corps des balcons aussi larges que la maison, et majoritairement orientés vers le soleil levant en hiver. Ce n'est que lors de longues périodes de mauvais temps que la cheminée est également nécessaire. Pour que l’installation thermique solaire puisse être utilisée pour l'eau chaude de la meilleure façon possible, une station d'eau douce reliée au réservoir d’énergie solaire a été installée pour prévenir le problème de la légionelle. Cela signifie que le stock d’énergie solaire peut être utilisé en hiver jusqu'à 40° C sans que des légionelles ne se forment dans le circuit d'eau chaude.

Le nouveau système de ventilation contrôlée améliore le climat intérieur et minimise les pertes d'énergie de la ventilation par les fenêtres. Les matériaux sélectionnés selon les critères Minergie-ECO garantissent également un climat ambiant sain. Un examen de la teneur en radon a été effectué avant le début des travaux, ce qui a révélé des valeurs élevées. Le taux pourrait être considérablement réduit par des mesures d'étanchéité appropriées sur la dalle. La plupart des murs extérieurs étaient recouverts, à l'intérieur, de panneaux de construction en argile d'environ 3 cm d'épaisseur. Ceux-ci aident à réguler le taux d'humidité et à atténuer les pics de température dans la maison en bois. 

Questions à l'organisateur et au maître d’ouvrage

Quels sont les avantages d’une rénovation Minergie ? 
Le renouvellement d'air permanent permet d'obtenir un climat ambiant très agréable et les problèmes de condensation sont inexistants. Cela permet d'allonger la durée de vie des matériaux naturels choisis pour de nombreuses parties importantes du bâtiment. La consommation d'énergie est nettement inférieure à celle d'une rénovation classique.

Quels étaient les défis à relever ?
Dans le cadre d'une rénovation, la question des conduits de ventilation doit être résolue dans l'avant-projet déjà. Le fait que les autres parties du bâtiment doivent être isolées selon Minergie et parfaitement construites en termes d’ingénierie du bâtiment, cela représente aussi un défi. Enfin, dans le cas d'une maison en bois, une attention particulière doit être accordée à une éventuelle émission de formaldéhyde. 

Comment est-ce d’y vivre maintenant ?
C'est un sentiment merveilleux de vivre dans un bâtiment qui fonctionne en grande partie grâce à l'énergie solaire et qui n'a besoin d'être chauffé par un feu de cheminée qu'à certains moments. L'agrandissement des fenêtres pour atteindre la quantité de lumière requise a non seulement amélioré de manière significative la dispersion de la lumière dans les pièces, mais a également permis d'avoir une meilleure vue du magnifique panorama préalpin. Grâce à l'utilisation de matériaux Minergie-ECO-compatibles, le sentiment de bien-être est nettement plus élevé que dans un bâtiment conventionnel. 


Le bâtiment en un coup d'œil

Année de construction (années de rénovation)

1964 (2019)

SRE

165 m2

Production propre d'électricité

En cours de planification

Chauffage

Chauffage solaire complété par du chauffage au bois

Modèle de rénovation

Modèle 1

Certificat

FR-002-ECO

Comparaison avant et après rénovation


Avant rénovation Après rénovation

SRE
128 m2

SRE
165 m2

Renouvellement d’air

aucun


Renouvellement d’air

Zender ComfoAir Q600 (avec récupération d'humidité) 


Chauffage
Chauffage électrique décentralisé

Chauffage

Installation solaire Soltop (11m2) avec capteurs sous vide dans tubes et avec réservoir de stockage de 2000 litres STRATIVARI Friwa et poêle à bois Powall Kobra avec permutateur de chaleur d’eau 

Eau chaude

Chaudière électrique à eau chaude

Eau chaude

Station d'eau douce reliée au réservoir d’énergie solaire

Electricité
Electroménager: appareils A Eclairage: lampes à incandescence/LED

Electricité

Electroménager: appareils A+ et A++
Eclairage: LED avec variateur de lumière


Enveloppe du bâtiment (valeurs U)

Façade: rez-de-chaussée 0,4 W/m2K
Toit: 0,3 W/m2K
Sol: 0,8 W/m2K
Fenêtres: Ug 2,8 W/m2K

Enveloppe du bâtiment (valeurs U)

Façade: rez-de-chaussée 0,15 W/m2
Toit: 0,15 W/m2K
Sol: 0,15 W/m2K
Fenêtres: Ug 0,5 W/m2K

Besoins énergétiques annuels
Pas de données disponibles


Besoins énergétiques annuels
environ 1,5 stère de bois et 4000 kWh de courant électrique


Mesures non efficaces sur le plan énergétique

Utilisation d'environ 50 % de l'eau du toit pour l’irrigation du terrain et alimentation du biotope

Galerie de photos

Planificateur

Edouard und Philippe Monaco, Dipl. Architekt ETH / HTL, Flamatt