«Nous devons agir maintenant» - Interview d'Andreas Meyer Primavesi

Tout le monde parle de protection du climat et de CO2 - en quoi cela concerne-t-il Minergie ?

Les bâtiments doivent émettre le moins possible de gaz nocifs pour le climat. Cela signifie en premier lieu qu'ils fonctionnent sans énergie fossile, c'est-à-dire sans chauffage au mazout ou au gaz - et qu'ils soient très efficaces, quelle que soit l'énergie utilisée. C'est depuis longtemps normal chez Minergie. Maintenant, avec notre réseau, nous voulons aussi minimiser les émissions nocives pour le climat lors de la construction et de la démolition d'un bâtiment.

Les bâtiments Minergie deviennent donc "zéro émission nette" ?

Le bâtiment net zéro n'existe pas (encore). Mais avec la nouveauté qui consiste à intégrer désormais dans le justificatif Minergie, pour tous les standards, une procédure de justification des émissions de gaz à effet de serre pour les nouveaux bâtiments et qui pourrait introduire une valeur limite en 2023, nous nous dirigeons vers le zéro net.

Le "zéro émission nette" est-il une utopie ?

Non, mais il manquait jusqu'à présent un élément à ce sujet dans les standards Minergie. Plus l'efficacité de l'exploitation est élevée, plus les émissions dues à la construction et à la démolition des bâtiments sont importantes. Pour pouvoir réaliser la vision "zéro émission nette" dans le domaine du bâtiment, il faut donc, en plus de l'efficacité de l'exploitation, réduire massivement les émissions lors de la construction. Il s'agit ensuite de compenser le reste des émissions par ce que l'on appelle des émissions négatives.

La construction d'un bâtiment sans générer de GES est utopique, une décarbonisation complète de tous les processus et matériaux de construction n'est pas envisageable à ce jour. Cependant, il est d'ores et déjà possible de réduire les émissions jusqu'à un tiers grâce à des mesures ciblées. Il est facile d'estimer quelles mesures de construction sont particulièrement efficaces à cet égard grâce à la procédure nouvellement introduite pour établir le bilan des GES dans le justificatif Minergie. Les valeurs calculées se basent sur les données d'écobilan de la KBOB, sur la norme SIA 2032 et sur les valeurs empiriques de plus de 1 500 constructions Minergie-ECO.

Qu'est-ce que cela signifie pour les thèmes de longue date de Minergie que sont le confort et l'efficacité énergétique ?

L'efficacité énergétique et le confort d'exploitation sont et restent les éléments clés des standards Minergie. Sans efforts importants en matière d'efficacité énergétique et d'autoproduction d'électricité, une pénurie d'électricité risque de se produire à moyen terme pendant les mois d'hiver. Au plus tard lorsque, selon les perspectives énergétiques 2050+, il faudra alimenter 1,2 million de pompes à chaleur supplémentaires et 3,6 millions de voitures à batterie et que la production d'électricité photovoltaïque n'aura pas été massivement développée. Parallèlement, le climat se réchauffe et les bâtiments surchaufferont de plus en plus souvent, notamment dans les centres-villes densément construits. Minergie souhaite donner des orientations sur la manière de continuer à concilier confort, efficacité énergétique et protection du climat.

Comment les choses vont-elles se dérouler concrètement ?

L'introduction d'un justificatif des émissions de gaz à effet de serre à partir de 2022 est une étape intermédiaire. En 2023, une valeur limite pourrait être introduite sur la base des valeurs empiriques - également issues de Minergie-ECO - qui devra alors être impérativement respectée dans toutes les constructions Minergie.

Car je suis convaincu que nous devons agir maintenant ! Si nous voulons, en tant que société et secteur économique, faire le pas nécessaire et urgent vers un avenir quasiment sans émissions, nous devons prendre les choses en main dès maintenant. Les potentiels inexploités d'amélioration du bilan sont encore très importants, tant au niveau de la construction que de l'exploitation. Il est encore possible d'opérer des changements dans le domaine du bâtiment sans réduire le confort : pour protéger le climat, personne ne doit avoir froid, transpirer ou respirer un air étouffant. De plus, la plupart des mesures d'efficacité sont désormais rentables dans un contexte de hausse des coûts de l'énergie et des matériaux.

Il reste encore quelques défis à relever, nous travaillons en étroite collaboration avec la Confédération, les cantons et les associations. Avec la vision que bientôt, tous les bâtiments Minergie auront des émissions nulles nettes.

Vous trouverez ici un résumé de toutes les adaptations au 1.1.2022